Bande dessinée

Une bande dessinée sur la jeunesse de Guilhem est en préparation, vous en saurez plus au fil de son avancement. Voici quelques dessins:



Au dessin: Christelle Friaud : http://christellefriaud.blogspot.fr/
Au scénario: France Richemond (Le trône d'Argile, Delcourt)

La ville de la peur

Parution le 2 février chez 10/18



La version numérique, en deux parties, sera disponible le 10 février

   


Romans et nouvelles numériques

cliquer sur l'image pour agrandir

Les brutes de Torre di Astura

Cette nouvelle complète le roman : Rome, 1202. Pour l'instant, elle n'est disponible qu'en numérique.

En juin 1202, Guilhem d’Ussel débarque depuis une sagette dans le village de pêcheurs de Torre di Astura pour se rendra à Ninfa et y attendre ses amis Robert de Locksley, Bartolomeo et Anna Maria. Contraint d’intervenir quand les hommes d’armes du seigneur du lieu tentent de violenter une villageoise qui se baigne, il découvre que cette agression faite partie d’une plus sombre entreprise et il devra s’impliquer dans un combat inégal, jusqu’à ce qu’il découvre une vérité dérangeante.

Béziers, 1209 en numérique

La publication se fera à partir du 22 septembre 2016 en deux parties, ce qui permet à ceux n'ayant pas aimé la première partie de ne pas acheter la seconde !

 



Parution de Béziers, 1209 le 21 septembre 2016


La ville de la peur

Avant projet de couverture (provisoire), parution février 2017



En ce mois de janvier de l’an de grâce 1423, la capitale du royaume de France est vouée au démon. Les Armagnacs ont pris le pont de Meulan, la famine règne, les loups sont entrés dans la ville en utilisant la Seine prise par les glaces, le froid est tel que le vin gèle dans les barriques. Pire, la Mort en personne rôde dans Paris, revêtue d’une  pèlerine à chaperon : un être au visage effroyable, sans nez ni yeux. Quiconque s’en approche perd aussitôt la vie.
Après plusieurs crimes inexplicables, Edward Holmes est convaincu de l’existence d’une puissance occulte régnant sur la capitale du royaume comme une araignée au centre de sa toile. Mais, accusé d’avoir assassiné une proche du duc de Bourgogne, il est emprisonné au Grand-Châtelet et ses biens sont confisqués tandis que Gower Watson est enfermé à la Bastille. Bientôt conduit au bourreau, comment Holmes pourrait-il mettre en échec ses implacables ennemis qui utilisent des loups comme serviteurs ?